Le violon et l’alto sont deux instruments de la famille des cordes frottées. Tous deux peuvent être abordés à un jeune âge, en fonction des préférences de tessitures, de timbres et de sonorités.



Le violon

Bien connu, il est le plus aigu de la famille des instruments à cordes frottées. Sa taille est variable. Il est appelé « entier » lorsqu’il est destiné à un instrumentiste ayant atteint sa taille adulte.

Pour un enfant, il est conseillé de s’adresser à un luthier spécialisé afin de louer un instrument bien adapté, qui pourra être changé au fur et à mesure de la croissance. La taille du violon pourra être (en décroissant) un 3/4, 1/2, 1/4, 1/8, 1/10, 1/16, ou encore 1/32. Les grandeurs diffèrent quelque peu en fonction de la provenance et de la fabrication.

Les parties de violon sont écrites en clé de sol, sa tessiture s’étendant du sol grave au-dessous de la portée à des sons très aigus, bien supérieurs à la voix humaine.


L’alto

C’est le grand frère du violon, qui lui ressemble, mais tout en étant plus grand, plus épais (et donc plus lourd) et plus grave. Toutefois on peut trouver des tailles variables, adaptées à l’instrumentiste, la longueur de ses bras, la grandeur de ses mains, et comme pour le violon, il existe des instruments de petites tailles pour les enfants.

Le timbre de l’instrument est plus chaud et rond que celui du violon, particulièrement dans les graves. Il convient bien aux personnes qui craignent les sons trop aigus.

Les parties d’alto sont écrites principalement en clef d’ut 3eme ligne qui demande un apprentissage spécifique.

La technique de l’alto ressemble à celle du violon en ce qui concerne les bases de l’étude. Mais le maniement de l’archet, le vibrato et de façon générale la recherche de son plus ample sont relatives à cet instrument.

haut de page